Le carnet d'ordre en pratique, déchiffrer les zones (Partie 2/3)

image

Code isin/sicovam de la valeur

Sens (achat ou vente)

C’est vraiment basique comme choix : soit j’achète, soit je vends mon option binaire, mon actif ou mon indice… soit je m’abstiens ; si j’achète c’est que je pense que ça va monter ; si je vends je parie sur une poursuite de la baisse ; ça peut paraître assez simple la Bourse vue comme ça, non ? Ce choix binaire (ou ternaire) me va bien car je n’aime pas les situations compliquées ; l’intérêt des actions du SRD, c’est qu’on peut jouer dans les deux sens, facilement, sans se poser trop de questions.Beaucoup de filing et d'intuition sur les marchés à l'image de G.Soros

Type d’ordre (au marché/ATP, meilleure limite, cours limité, etc.)

Le plus souvent, j’utilise un ordre à cours limité : je vais taper le premier vendeur si je suis acheteur ou le premier acheteur si je suis vendeur, car j’aime bien être servi à mon prix ; en cas de grosse pression sur la valeur, si je veux vraiment avoir des titres tout de suite, je vais envoyer un ordre au marché/ATP ou alors avec une limite large, ce qui me permet de protéger la position et de ne pas être exécuté trop haut si je suis acheteur ou trop bas si je suis vendeur ; en fait, ça dépend de la vitesse des mouvements au carnet : si c’est explosif, j’entre à tout prix, c’est à dire à n’importe quel prix, en fait (ce que je n’aime pas trop a priori, mais parfois la situation l’exige pour avoir la quantité désirée et rentrer tôt sur le titre !), si c’est un peu plus mou, je rentre à mon prix en meilleure limite ou limite large…Vous pouvez trader en toute confiance avec http://interactiveoption.net/

Quantité

Je mets des lignes de 15000 euros assez souvent, avec un levier qui peut aller jusqu’à 5, soit 75000 euros théoriques ; 15 kilos euros c’est ma barrette de base, le montant que je suis prêt à perdre, sans me mettre en difficulté d’un point de vue patrimonial ; j’ai une touche sur Tradexpert où j’affiche le montant, qui me calcule directement le nombre de titres, ou alors je prends position sur des quantités rondes, ce qui me permet de calculer mentalement, en live, ce que je gagne ou ce que je perds en fonction de l’évolution du cours ; la rapidité de calcul dans une situation de forte volatilité permet de réagir rapidement sans trop tergiverser !

Limite 1/limite 2

J’utilise les deux limites si je me positionne à l’entrée avec un ordre à plage de déclenchement, c’est à dire exécutable en ATP à l’intérieur des deux bornes ; en fait, ce type d’ordre est comparable à un ordre limité à la limite 2 ; mais le plus souvent, j’utilise la limite 1 au sens de cours limité, au-delà duquel je ne veux pas être exécuté, car mes entrées se font huit fois sur dix à cours limité ; il n’y a pas toujours assez de vol’ pour rentrer ATP sur le marché, donc j’adopte une attitude prudentielle en limitant mon prix ; un ordre à plage de déclenchement est comparable à un ordre à cours limité à la limite 2 qui se déclenche en 1 ; entre les deux bornes c’est, en quelque sorte, un ATP limité.